La PiMu est orienté vers la composition musicale.

Sa surface permet de créer de la musique en dessinant des schémas avec de la gouache, de la pâte à modeler, des fruits, du fil…

            Détails techniques :

– 24 points musicaux configurables

– Nano ordinateur avec 512MB RAM, 16gb storage, 1ghz allwinner processor.

– 2 haut-parleurs et sortie audio en ligne

– Batterie avec 4h d’autonomie.

L'inventeur

Le tableau blanc musical PiMu a été inventé en mai 2016, après que l’éducateur Vitor Moreira a réalisé que l’enseignement de la musique pouvait être plus amusant et que les enfants pouvaient être protagonistes du processus de composition.PiMu fonctionne grâce à un système de fermeture de circuit, dans lequel la peinture est l’agent de connexion. Plusieurs points musicaux sont disséminés sur sa surface et peuvent être activés à l’aide d’une peinture spéciale : l’ordinateur intégré à l’instrument identifie les points connectés et active les sons.

“Après avoir travaillé sur la musicalisation dans l’éducation formelle, je me suis rendu compte que les enfants ne créaient pas, mais reproduisaient. Pour créer le PiMu, la question principale était : comment donner aux gens les moyens de créer de la musique sans avoir besoin de théorie ?
L’éducateur n’ignore pas l’importance de la théorie musicale, mais il ne la considère pas comme primordiale dans les premiers contacts des élèves avec la musique. “J’ai créé PiMu avec l’idée d’inverser l’enseignement. Nous donnons d’abord la condition pour créer de l’art, et ensuite la personne se sent engagée à chercher la théorie, parce qu’alors elle verra un sens et ressentira du plaisir à l’apprendre, à l’appliquer à ses créations”, dit-il.

Pourquoi l'avons-nous créé ?

Nous nous rendons compte que l’enseignement de la musique est souvent défectueux et chronophage, parce qu’il enseigne comment jouer de la musique plutôt que comment penser la musique, rapprochant ainsi l’enseignement d’une formation dans laquelle l’élève répète ce qu’on lui transmet, mais ne sait pas ce qu’il fait en réalité.

Pour nous, l’enseignement de la musique est semblable à l’apprentissage de la parole : quand nous naissons, nous apprenons à parler et à l’âge de 5 ans nous savons déjà exprimer nos idées, parler de nos goûts et de nos désirs et ce n’est qu’à l’âge de 6 ans que nous commençons à apprendre l’écriture et la grammaire.

En musique, nous constatons que c’est l’inverse qui se produit : l’écriture, les notes et les concepts sont d’abord enseignés, puis l’élève apprend à parler, ce qui n’a aucun sens à nos yeux.

Nous avons donc inventé PiMu en nous basant sur les problèmes que nous voyons comme une solution pour que la composition fasse partie du premier jour d’école, de manière ludique et amusante, et que les élèves s’identifient et se sentent fiers de leur travail.

CONTACTEZ-NOUS!